doulfikar.com

NON à la rencontre islamophobe à la mosquée de Porte la Villette !

Bernard Godard

Des mosquées au service de la stigmatisation de l’Islam et de la criminalisation du djihad..

Comme vous voyez sur l’affiche ici-bas, vous êtes invités le 7 juin à partir de 14H, à un séminaire intitulé : Ces enfants qui partent mourir en Syrie au nom de l’« islam véridique ». Cet « évènement » est organisé par le Centre socio-culturel de Paris et par la mosquée Adda’wa, tous deux trainés en justice depuis quelques mois, et par le CPDSI, un nouveau machin machiné par Dounia Bouzar. Avec comme VIP du minbar : le couple Godard-Oubrou. Leur mal est diagnostiqué et disséqué dans l’enquête : Oubrou : l’antéchrist de l’islam de France. Et dans l’enquête : Les Boubakeur et la mosquée de Paris : les caïds du néocolonialisme français. A la limite, Godard, en tant que commandant des RG, accomplit bien la mission de manipulation des musulmans que pratique l’Etat français du Sahel à la Métropole.

Depuis la fameuse Marche conte l’islam radical, organisé par Chalghoumi entre les 2 tours de la présidentielle le 29 avril 2012, plusieurs imams et représentants musulmans, plus intelligents et parlant mieux français, ont été embrigadés dans cette nouvelle croisade. Le pire, c’est que la croisade n’est plus limitée dans les médias ou dans la rue, mais elle a recruté et réquisitionné certaines mosquées. Le pire, c’est qu’on a élargi la croisade contre l’islam radical à l’islam véridique. Les musulmans, surtout leurs vrais imams et savants, ont le devoir de lutter contre les kharijites qui prêchent le terrorisme et qui volent de fragiles adolescents à leurs familles auxquelles nous devons la solidarité.

Mais nous devons l’hostilité à ceux qui instrumentalisent ces drames pour faire du business infâme ou pour faire l’amalgame entre le Hamas et autres mouvements de résistance avec Merah et autres délinquants terroristes. Mais n’oublions pas que les islamistes ont été utilisés comme couvertures par les terrorismes d’Etat qui ont frappé la France à Karachi le 8 mai 2002, à Paris entre 1995 et 1996, à Tiberhrine fin mai 2007, à In Amenas mi-janvier 2013. N’oublions pas les innombrables cas du terrorisme des Services, du DRS algérien à l’ISI pakistanais, du MOSSAD à la CIA.

Il y a une semaine, le 26 mai 2014, la grande synagogue de Paris ouvrait ses portes à Tsahal, l’armée sioniste sanguinaire, pour organiser une rencontre de propagande et de recrutement auprès de la communauté juive de France. Une opération honteuse dont le site de l’ambassade d’Israël en France faisait la PUB. Mais nos représentants musulmans organisent des conférences pour faire la guerre à l’islam radical, pour criminaliser le djihad ou la résistance légitime contre ceux qui massacrent les musulmans. Pour faire l’amalgame infâme entre les résistants palestino-syriens et les vauriens qui basculent dans le terrorisme.

Mais le mal a besoin d’une femelle. Bingo ! Oubrou qui déclare aux femmes voilées : « Mets ton foulard dans ta poche » a trouvé une partenaire non-voilée pour investir les mosquées et s’en mettre plein les poches. Car leur travail contre « l’islam véridique » est un business frénétique. Impudique ? Et alors ! Il y a des imams et des musulmans qui ont choisi de vendre le Dine pour la dounia. Dounia Bouzar a construit avec sa fille une entreprise florissante qui travaille sur l’intégrisme et travaille l’affairisme de l’islamophobie. De sa boite de consulting Cultes et Cultures à sa nouvelle boite CPDSI, Centre de Prévention contre les Dérives sectaires liées à l’Islam, de son livre L’intégrisme, l’islam et nous, on a tout faux, à son dernier livre Désamorcer l’islam radical, elle fait partie de ces faux-musulmans-intellectuels-faussaires, des fossoyeurs du réveil musulman. Un mélange entre Khalida Massaoudi et Fadila H’mara avec le voile religieux d’Oubrou !

De la mosquée Hamidoulah au bazar Bouzar-Oubrou-Godard.

La mosquée Adda’wa était le phare de l’islam en France pendant deux décennies. Elle était la plus fréquentée, plus de 5000 fidèles chaque vendredi, la plus animée par l’élite musulmane, des savants aux prédicateurs, des intellectuels aux conférenciers. C’était la mosquée du professeur Hamidoullah qui a fondé en 1962 la brillante et bouillante Association des Étudiants Islamiques de France. Entre le siège de l’AEIF au 23 rue Boyer Barret 14ème et celui de la mosquée Adda’wa au 39 rue de Tanger dans le 19ème, la Oumma se donnait Rdv à Paris. C’était le carrefour des leaders musulmans qui vont fonder des Etats, mouvements ou pensées islamiques. C’était le croisement des leaders musulmans : Hassan Al-Tourabi, Rachid Ghanouchi, AbolhassanBanisadr, Fayçal Moulawi, Zoheih Mahmoud, Malek Bennabi… Maintenant, elle est devenue la croisière s’amuse au service de ceux qui veulent torpiller l’Islam en tant que religion ou en tant que communauté, au service du cheval de Troie enturbanné, au service de la trinité cathodique Bouzar-Oubrou-Godard. Maintenant, elle est devenue une écurie pour le croassement de musulmans au service de la nouvelle croisade.

Avant de parler des musulmans qui partent en Syrie, parlons des musulmans qui partent des mosquées, voire qui quittent l’islam, choqués par les imams et responsables religieux qui font de l’islam un fonds de commerce frauduleux et scandaleux. Parlons des millions d’euros qui partent dans les poches de certains mafieux qui dirigent certaines mosquées. Depuis la démolition de la mosquée Adda’wa en 2006, à combien se chiffre la « dévalisation » de l’islam, non pas le nombre des millions d’euros envolés, mais le nombre d’enfants tombés dans la drogue ou dans la délinquance, le nombre de nos enfants tombés dans la violence, voire dans le terrorisme nihiliste, le nombre de divorces, le nombre des victimes du démembrement de la mosquée.

Une enquête approfondie reviendra sur le scandale de la mosquée Adda’wa surnommée Stalingrad, sur la mascarade du chantier fantôme qui a englouti 30 ans d’aumône, qui a déménagé en 2006 à Porte la Villette dans un préfabriqué provisoire, mais qui dure solidement et sordidement. Cette nouvelle mosquée est une zone de non droit : elle n’a aucun bail. Elle est otage d’une situation irrégulière qui a mis en colère le Maire Delanoë, mais qui réjouit les Services friands des casseroles. Ces instruments de domestication politico-policière que cuisinent les représentants musulmans et empoisonnent l’islam, qui évaporent l’intégrité dans les liquidités et transforment les fusées religieuses en pétards mouillés.

La nouvelle mosquée Porte la Villette, composée d’un grand hangar métallique et quelques bungalows ou Algeco, est coincée entre le bâtiment des Restos du cœur et celui de la brigade d’assistance aux sans-abris. Avec tout le respect pour les SDF, la mosquée est assiégée par les effluves urinaires. Pour y accéder, comme pour y enquêter, il faut se boucher le nez. Le pire, c’est qu’à l’intérieur de cette mosquée qui suinte partiellement la mort morale, les charognards de l’islamophobie peuvent vomir des conférences !

Aucune manifestation de soutien pour le peuple syrien, ni contre les massacres du tyran Assad qui ont exterminé plus de 300 000 civils. Aucun soutien pour les mamans voilées privées de sortie scolaire qui ont manifesté dans plusieurs villes, comme à Argenteuil le 22 mai dernier. Mais d’un côté, Oubrou poursuit sa croisade contre les femmes voilées et les djihadistes, et de l’autre, Fouad Alaoui a limité le soutien aux femmes voilées ou aux peuples palestiniens et syriens massacrés dans les dons des musulmans, dans l’argent qui blanchit et anesthésie les consciences. Donnez-nous des sous et des chèques et endormez-vous sous les cheikhs!

Si nous restons endormis par le couple Oubrou-Alaoui & Cie, si nous restons infiltrés par le couple Godard-Louanoughi & Cie, si nous ne réagissons pas, alors ne soyons pas surpris que les mosquées deviennent le théâtre de la violation de l’islam : de la dépravation sexuelle à la trahison religieuse. Ne soyons pas surpris que la mosquée d’Orange ait été pendant 20 ans, grâce à son imam et ses 3 enfants, le théâtre de traite humaine, prostitution, proxénétisme aggravé, pédophilie, violence pour faire avorter, drogue, filière d’immigration clandestine, blanchiment d’argent… Ne soyons pas surpris que la mosquée de Paris soit dirigée par un terroriste des Services qui a du sang sur les mains et qui a converti une partie de la mosquée en garçonnière. Si nous ne nous soulevons pas comme des hommes, alors ne soyons pas surpris qu’Allah descende Sa colère sur nous, sur notre gagne-pain et notre santé… ou sur nos enfants.

Si nous n’arrivons même pas à libérer une petite dizaine de grandes mosquées dirigées par des mafieux ou devenues des armes entre les mains des croisés islamophobes, arrêtons de prier hypocritement Allah de libérer la Palestine et la Syrie des criminels sionistes ou baathistes. Prions Allah qu’Il nous libère de notre lâcheté pétainiste et qu’Il retarde Son châtiment, peut-être nous nous réveillerons avant qu’il ne soit trop tard pour nettoyer Ses maisons en France. Prions Allah qu’Il nous pardonne et qu’Il nous donne la foi pour être de vrais hommes.

Kechat_Oubrou_Bouzar_Godard

Al-Khatabi Ben-Badis
03/06/2014

 

 

 

 

"Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant."

 

"En vérité, Allah ne change l’état d’un peuple (ou d’une communauté), tant que les [individus qui le composent] ne changent pas ce qui est en eux-mêmes."