doulfikar.com

Yassine Jabri : le Chalghoumi de la prédication 'salariée' de rue.
Le prêcheur infâme et inculte de l’insulte contre les Magrébines.

 

 

 

Sourate 13
Verset
11

« En vérité, Allah ne change point l’état d’une communauté,
tant que les [individus qui le composent]
ne changent pas ce qui est en eux-mêmes. »

Extrait des pages 228-229 du livre
Trans-imam Chalghoumi :
une escroquerie d’Etat...
parmi d’autres.

 

 

Trans-imam Chalghoumi : icone de l’islamophobie d’Etat ; miroir de la décadence de la Oumma.

 

4-1

Mosquée de Drancy : 5ème colonne trans-islamique.
Cheval de Troie de l’abâtardissement de l’islam de France .

Yassine JabriC'est un cas qui relève de la psychiatrie, qui mérite la pitié et non la haine. Un miroir qui réfléchit la déchéance de la communauté musulmane en France. Une petite flaque d'eau gisant sur n'importe quel trottoir et reflétant la nébuleuse de l'hypocrisie ou les nuages de l'escroquerie qui couvrent le ciel, qui couvrent l'islam. C'est un cas qui illustre l'instrumentalisation de l'islam pour gagner bêtement sa vie ou exister socialement, ou plutôt sur les réseaux sociaux. L'image de l'arrière-plan de sa page facebook privée : « je n’accepte plus les demandes en amis venant de femmes. Toute femme ayant lu ce message et me rajoutant par la suite sera passible de poursuites judiciaires ». Comment un cas pareil peut-il espérer représenter les musulmans en devenant député via les élections à Villeneuve-Saint-Georges  ? Comment un cas pareil peut-il espérer représenter l'islam en devenant un prédicateur de rue ? Il a raté la première tentation en 2012 mais pas la deuxième. « Candidat aux Législatives dans la troisième circonscription du Val-de-Marne ». Le Parisien lui consacre un bref article intitulé : « Yassine Jabri, le lycéen qui parodie « Bref » ».  « Yassine Jabri n'a pas trop la tête à réviser son bac. Une autre échéance l'attend. A tout juste 19 ans, ce lycéen de Villeneuve-Saint-Georges se présente dans la 3e circonscription. Sous la bannière du mouvement Emergence, composé d'habitants, d'associatifs et de militants, il a choisi de porter haut la voix des quartiers. Précoce, le jeune homme l'est assurément. « Parce qu'à la télé, les débats parlementaires étaient diffusés juste après les dessins animés ».» Mais même si la télé diffusait la série Urgences ou Dr House après ses cartoons, il n’aurait pas choisi de devenir médecin. Car au lieu de bosser dur, certains veulent devenir rapidement des boss en utilisant la communauté comme carte et l’islam comme carrière en carton. Alors, après ce ratage électoral, il se plâtre définitivement dans le communautarisme et utilise l'islam et le dialogue interreligieux comme béquilles. Entre 2012 et 2013, il est coordinateur de l’association Dialogue interreligieux et laïque Cieux. Alors, il s'approche de Chalghoumi pour se recycler ou se propulser. Voulant profiter de son réseau, il le fréquente pendant un an. Mais ici aussi il a tout raté. Après la publication de la vidéo de Hannache contre Chalghoumi, il publie le 28 mai 2013 cette vidéo Je désavoue Chalghoumi et je vous demande pardon, en se donnant une importance dans sa fréquentation de Chalghoumi, en mettant en valeur ce qu'il n'est pas, puis ce qu'il veut vraiment, vivre aux USA.

Yassine Jabri ex-futur-député, ex-ChalghoumiMais en fréquentant Chalghoumi, il a compris que l'islam est un moyen ou une ruse pour faire des affaires ou pour faire carrière. En plus, l'islam peut recycler tous les ratés. On doit utiliser l’islam pour se soigner, pour se ressusciter, pour vivre, mais pas pour devenir du jour au lendemain médecin. Les charlatans sont nombreux ! Comment peut-on se prétendre prédicateur, faire la Dawa de rue, en passant son temps à insulter les femmes maghrébines sur facebook. Là, pas de pitié, mais mépris et dégoût pour celui qui crache continuellement sur ce qu'il appelle les beurettes, sous prétexte qu'elles l’auraient martyrisé quand il était gros. Après avoir perdu du poids, il a essayé d'avoir du poids dans ses poches et dans son facebook en brandissant l'islam. Il a fait 3 ou 4 manifestations à Paris, surtout au Trocadéro, pas loin de la Tour Eiffel, pour faire, prétend-t-il, de la prédication. Avec une poignée de personnes et des pancartes j'aime Jésus... Avec ça, il a essayé de faire des levées de fonds. Avec ce slogan « qui veut participer à la Dawa, la propagation de l'islam, avec le prix d'un grec par mois ? » En réalité, il était salarié de l'ONG Miséricorde pour l'Humanité France, la branche française de l'Organisation américaine Mercy For Mankind basé dans l'Illinois. Street Dawah... 1100 € par mois, avec la mission de ramener des fonds, comme le font les autres salariés des autres organisations humanitaires. C'est lui qui est parti chercher cette ONG américaine comme moyen pour le transporter aux USA, où il dit vouloir partir rapidement et vivre définitivement. Mais face à son nouveau ratage avec cette ONG, il est parti en Angleterre pour tenter son propre repêchage. En instrumentalisant toujours l'islam et en vomissant toujours sa haine contre les beurettes. Qu'il qualifie toujours de « hyènes ». Pitoyable ! Mais au fur et à mesure que sa situation de l'autre côté de la Manche se dégrade, il se lance dans les déclarations : "je pense à me marier" ; "mon père exige que je me marie" ; "qui veut épouser un escargot ?" Chercher une femme pour lui demander sa main est une manière de faire la manche. Pitoyable ! Sinon, converser au nom de l’islam ou de l'islam est utilisé comme couverture pour déverser les bas instincts, comme ce poste sur son facebook le 17 avril 2015 qu'on reproduit fidèlement : « svp si un jour vous venez en couple a l'hotel veuillez faire vos activites reproductive en silence. Ca fait plusieurs fois que je suis obliger de sortir pour passer mes coup de fils car les animaux dans la chambre d'a cote sont en phase de procreation tres tres bruillantes. ». Cette déclaration libère des échanges chauds et des insinuations érotiques, notamment entre un barbu et une voilée. C'est ceci l'ouvre de celui qui se dit un responsable de la prédication de rue... ou de trottoir. Pitoyable ! Pas seulement ce cas. C'est notre communauté qui est vraiment pitoyable !Ou plutôt celle qui s’agite sur les réseaux sociaux !

Yassine Jabri le Chalghoumi  du dialogue interreligieux Yassine Jabri, sans commentaire Yassine Jabri, sans commentaire

Yassine Jabri le Chalghoumi  de la prédication de rue Yassine Jabri le Chalghoumi  de la prédication de rue Yassine Jabri : la haine minable et les insultes interminables des maghrébines (beurettes)

 

Post-scriptum 1 juillet 2015 :

Post-scriptum 16 mars 2016 :

Faire la manche auprès de la communauté musulmane, surtout les femmes, et leur faire un bras d’honneur.
Cracher sur les femmes et mendier à leur pied pour être allaité (financé) avec leur argent…

Misogynie au nom de l’islam,
ignominie au nom de l’islamisme,
haine au nom du crétinisme innommable

L’ennemi de l’islam ce sont ceux qui parlent au nom de l’islam en le trahissant.
L’ennemi de l’islam ce sont ceux qui parlent au nom des musulmans en les insultant.

Avec ces profils, on comprend pour quoi de plus en plus de musulmans ou de musulmanes quittent l’islam ou affichent leur haine contre les musulmans.

Le mal, autant que le danger, n’est pas le complot islamophobe de Ni Putes Ni Soumises et leurs danseuses de ventre, mais les escrocs qui prétendent défendre l’islam, qui en usent jusqu’à l’usure en usurpant sa représentation, qui carburent avec la cupidité et la haine, des raclures composés ou formés avec la stupidité et la vanité, des crachats étincelants qui crachent le poison sur internet ou les bombes sur des innocents…

 Misogynie au nom de l'islam, ignominie au nom de l'islamisme, haine au nom du crétinisme innommable

 Misogynie au nom de l'islam, ignominie au nom de l'islamisme, haine au nom du crétinisme innommable

 Affairisme et misérabilisme au nom de l'islam ; escroquerie mendicité au nom de l'islamisme, rapinerie et stupidité au nom de la dawa ou du prosélytisme.

 Affairisme et misérabilisme au nom de l'islam ; escroquerie mendicité au nom de l'islamisme, rapinerie et stupidité au nom de la dawa ou du prosélytisme.

 Affairisme et misérabilisme au nom de l'islam ; escroquerie mendicité au nom de l'islamisme, rapinerie et stupidité au nom de la dawa ou du prosélytisme.  Affairisme et misérabilisme au nom de l'islam ; escroquerie mendicité au nom de l'islamisme, rapinerie et stupidité au nom de la dawa ou du prosélytisme.

Et quoi de mieux comme tenue de camouflage pour le brigandage à 2 sous que la posture de l’antisionisme ou de l’antisémitisme... pour couvrir l’imposture qui associe le misérabilisme et l’affairisme au nom de l’islam. Article sur le site Islam et info : Le parcours de Yassine : du sionisme à la da’wa pour l’Islam || #VIDÉO RÉVÉLATION

 

 

 

"Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant."

 

"En vérité, Allah ne change l’état d’un peuple (ou d’une communauté), tant que les [individus qui le composent] ne changent pas ce qui est en eux-mêmes."