doulfikar.com

M'hammed Henniche : le Chalghoumi du Neuf-Trois.
Un Cheval de Troie des SS : Services & Sionistes.

 

 

 

Sourate 13
Verset
11

« En vérité, Allah ne change point l’état d’une communauté,
tant que les [individus qui le composent]
ne changent pas ce qui est en eux-mêmes. »

Extrait des pages 235-247 du livre
Trans-imam Chalghoumi :
une escroquerie d’Etat...
parmi d’autres.

 

 

Trans-imam Chalghoumi : icone de l’islamophobie d’Etat ; miroir de la décadence de la Oumma.

 

4-2

Chalghoumi-Birbach-Henniche : la trinité du vide empesté :
La ridiculisation de l’islam Vs la radicalisation de musulmans.

M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)

M'hammed Henniche.
Autant les SS, Services et Sionistes, ne mettent pas leurs œufs dans le même panier, autant l’éclosion de la carrière de leurs poussins dépend aussi des caractéristiques spécifiques de ces derniers. Pendant longtemps, Henniche était un Chalghoumi qui n’a pas réussi. Amis rapprochés par la vanité, la jalousie réciproque et la soumission aux SS, le trans-imam est incontestablement plus intelligent et machiavélique que le Monsieur Islam du 93. Pendant les élections du CRCM en Ile-de-France, (Conseil Régional du Culte Musulman ou CFCM régional), la mosquée de Drancy et quelques mosquées dirigées par des proches de Chalghoumi ont donné leurs voix pour l’UAM 93 de Henniche. Contrairement à ce que répète ce dernier, ce n’est pas lui qui a pensé ni créé l’UAM 93. Il ne faisait même pas parti de son bureau quand elle a été créée en février 2002 par Azzedine Houacine (décédé fin 2007) et Hassan Guerrab (décédé en 2006). Grâce à ces deux hommes, l'UAM était un organisme digne et debout, piétinant les marchandages et les chantages des Services ou officiers du ministère de l'Intérieur au point de pousser le Préfet à s'excuser publiquement. Rappel de deux articles du Parisen : « Le préfet présente ses excuses aux musulmans », publié le 19 octobre 2002 ; « L'UAM appelle au boycott des élections [du CFCM]», publié le 4 avril 2003. Mais avec l'entrisme et le carriérisme de Henniche, l'UAM deviendra malheureusement un petit bazar vermoulu pour marchands de tapis, un temple véreux pour célébrer la trinité politicienne : clientélisme, communautarisme, électoralisme. Voici quelques grandes lignes qui traduisent la petitesse de notre communauté et la bassesse d'une partie de ses représentants. Henniche est un ancien activiste (agent puis dirigeant) de Tariq Ramadan. En 1996, il a quitté l'université Paris 13, où il venait de devenir chargé de TD en informatique, où il militait au sein de l’association estudiantine Avenir qui était dans le collimateur de l'UOIF, car concurrente de l'une de ses satellites associatifs dans les facs... et dans le collimateur des autres syndicats et de certains médias islamophobes comme Valeurs Actuelles qui l'a attaquée dans cet article qui date de 2003 : « Universités, l’Islam à l’assaut des campus ». Ainsi, Henniche quitte tout pour Tariq Ramadan, pour s’investir dans Présence Musulmane, l’organisatrice officielle de ses conférences et tournées, pour monter dans la hiérarchie du CMF, Collectif des Musulmans de France, pour en devenir le trésorier, avant d'en être écarté. 5 années enflammées par un activisme extraordinaire, propablement sincère... et par les querelles de vanité, de tartufferie et de malhonnêteté... De cette longue période tumultueuse, Henniche va hériter et développer une haine contre l'UOIF et contre Tariq Ramadan, contre le CCIF et contre Samy Debbah, ancien président CMD Île-de-France et actuel président CCIF, Collectif contre l'Islamophobie en France.

Depuis, il essaie de se refaire une santé morale et financière en utilisant l'UAM pour servir la soupe électoraliste contre des promesses clientélistes. Pou importe la couleur des partis et l'odeur des idées politiques, ce qui compte pour un pique-assiette c'est ce qu'il va manger. Henniche est un cordon bleu de la cuisine des intrigues... qui finit toujours le ventre vide et les doigts brûlés. Un moment, il a roulé pour l'ancien député-maire du Raincy, Éric Raoult, à qui il n'a pu soutirer qu'une proposition de loi contre le blasphème. Il se décarcasse pour le Centre, les maires de Drancy et du Bourget, puis pour la candidat François Bayrou qu'il reçoit le 11 février 2007. Puis, il bascule. Contre la promesse d'un abattoir itinérant dans le 93, l'ancien président du Conseil général de ce département, Claude Bartolone, l'a fait courir et transpirer dans presque toutes les mosquées pour ramener des voix musulmanes aux socialistes. Mais le deal n'est pas respecté, et les deux règlent leurs comptes par un feuilleton de coups bas. Alors, Henniche re-bascule et met tous ses œufs dans le panier de la droite. Derrière Patrick Karam, Monsieur communautarisme du sarkozysme, il s'engage à fond pour la présidentielle de 2012, affrétant des bus communautaristes pour le meeting de Sarkozy à Villepinte. Et bien d'autres services... A force de changer de vestes, Henniche aurait pu perdre tout crédit, mais les politiciens clientélistes adorent les arrivistes. Alors, la multiplication des vestes à porter simultanément devient une marque politique ou une étiquette spécifique pour l'UAM. Henniche soutien le communiste Jean-Pierre Brard à Montreuil contre la promesse d'un abattoir halal ; soutient le socialiste Bertrand Kern à pantin contre son intronisation comme président de la mosquée ; soutient le représentant de la droite dure de l'UMP, Bruno Beschizza, contre la promesse d'un collège-lycée islamique à Aulnay-sous-Bois...

Ce dernier cas est très intéressant à étudier pour comprendre l'agitation insignifiante de la communauté musulmane et la cupidité aveuglante d'une partie de ses représentants. En 2008, l'UAM roulait pour les socialistes. Hassan Farsadou est à la fois le président de l'UAM et de l'EMJF, Espérance musulmane de la jeunesse française. En soutenant celui qui allait devenir maire en 2008, Gérard Ségura, cette association a obtenu un grand immeuble pour y installer une école arabe pour plus de 1200 élèves. Tout est gratuit, y compris le ménage et l'électricité. C'est la lune de miel, excepté l'affaire révélée par Le Parisien du 17 septembre 2008 : « L'opposition réclame la démission d'un adjoint au maire » socialiste qui est le président d'honneur de cette association EMJF pour une histoire supposée de séjour en ski en famille aux frais de la municipalité. A l'approche des municipales de 2014, Farsadou conditionne le soutien au maire socialiste contre son soutien pour la construction d'un collège-lycée musulman à Aulnay. Des marchandages. Des tractations. Puis la signature de la vente d'un terrain de 3500 m2 pour y bâtir cette école. Le Parisien du 17 décembre 2013 titre « L'école musulmane d'Aulnay en bonne voie ». Puis, patatras ! On ne sait pas ce qui s'est produit, mais Farsadou et l'UAM deviennent subitement les ennemis du maire sortant et les alliés de son nouvel adversaire Bruno Beschizza : ancien secrétaire général du syndicat Synergie-Officiers de police.

Aulnay-sous-Bois 2014 : Les associations musulmanes arbitres de la campagneLe Parisien du 27 mars 2014 titre : « Aulnay-sous-Bois 2014 : Les associations musulmanes arbitres de la campagne ». Il faut imaginer ce titre placardé et affiché en grand sur les kiosques de journaux et abribus. Pour illustrer cette Une, un photomontage met en valeur deux représentants musulmans : Hassen Farsadou, comme soutien de l'UMP et Mohamed Aït Hammou comme soutien du PS. Ce dernier est le recteur d'une mosquée-hammam-dancing : une brasserie pseudo-halal pour brasser l'argent des musulmans, une blanchisserie de tout ce qui peut se produire de sale dans ses 7 salles de fêtes qui surplombent ou collent « sa » mosquée. N'oublions pas que l'image d'un islam représenté par des escrocs ou celle de mosquées salies par la corruption sont des clichés qui favorisent le basculement dans l’intégrisme violent. Le clientélisme politique qui alimente cette corruption alimente aussi la fugue vers le terrorisme. Alors, pourquoi avoir l'air surpris quand Le Figaro titre : « Attentats : les frères Belhoucine, djihadistes et animateurs sociaux à Aulnay ». Le meilleur représentant de l'islam et de la République c'est la nouvelle grande mosquée d'Aulnay et non le Farsadou de l'UAM qui a posté sur sa page facebook, le 21 mars 2014, à la veille du premier tour des municipales : « Le vote des musulmans ne sera plus jamais acquis aux socialistes parce qu'ils sont fourbes, menteurs, sionistes, pervers et dépourvus de valeurs morales. » Et les représentants musulmans qui utilisent l'islam pour faire des affaires sont comment ???

Dans le même registre de la fourberie au nom de l’islam, concernant la mosquée d’Ait Hammou , celle mosquée dans laquelle la foi est défaite, cette salle de prière déformée par 7 salles de fête, Voici un extrait du livre Pour l’islam de France, de Chalghoumi-Hannache, page 336 : « Parfois, dans une nouvelle configuration encore limitée mais plus dangereuse, l’imam est sous la houlette d’un entrepreneur musulman ou islamiste, un businessman progressiste ou nationaliste qui construit, comme dans un casino, une roulette de services, un complexe communautaire, un centre de loisirs comprenant hammam plus mosquée plus un ou plusieurs restaurants, plus une ou plusieurs salles de mariage ou salles des fêtes. La mosquée est ainsi construite comme une blanchisserie du business : comme une valeur ajoutée au commerce. Voici l’innovation : dans le même périmètre, ou dans le même centre commercial, on va danser dans l’allégresse, puis rentrer rouge d’ivresse dans la mosquée pour y laver son âme pécheresse et s’en sortir blanc par la grâce de l’imam. On dépense de l’argent à côté de la mosquée, puis on va y acheter des tickets d’absolution. Tout est commerce. Depuis des millénaires, c’est toujours l’argent qui pourrit les religions. Mais l’imam ne délivre pas des bons de rédemption, et la mosquée doit rester sanctuarisée contre la corruption. Un dealer vient à la mosquée pour se repentir, pour se blanchir auprès d’Allah, et non pas pour blanchir le blé du diable et sa farine inexpiable, sinon sa place est à la prison. La mosquée ne doit être ni un vecteur ni un alibi de l’argent illicite ».

En Israël avec Chalghoumi,M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Revenons à Henniche qui mérite plus qu'une enquête socio-politique, mais une étude psychanalytique et anthropologique, en reprenant la thèse de Germaine Tillon sur la clochardisation des représentants algériens et la fabrication des « caïds » par les Bureaux Arabes, avec la casserole des bakchichs. Ce futur Chalghoumi de la mosquée de Pantin, puisqu'il en est le président, reste toutefois un Chalghoumi qui n'a pas vraiment réussi. C'est un petit serviteur des SS, Services et Sionistes, qui n'a pas été encore bien récompensé. Il est le protégé de l’ultra-sioniste Sammy Ghozlan qui vient de faire son voyage colonisateur (Alya). Après la révélation de Saphirnews « Henniche en Israël avec Chalghoumi : l'UAM93 dément », l'UAM a démenti son propre démenti. Puis, elle a organisé une réunion où plusieurs imams et responsables ont demandé la démission de Henniche. Le lendemain, Ghozlan appelle le Président de l'UAM, Hassan Farsadou, pour le menacer, selon une interview qu'il nous a donné, et lui demander de "laisser Henniche tranquille, sinon...". En 1996, c'est Henniche qui a ramené Gilles-William Goldnadel, activiste de l'islamophobie, propagandiste du fasci-sionisme et président de l'Association France-Israël, comme avocat du Président du Conseil des Imams de France, Dhaou Meskine, après son arrestation avec 16 de ses proches, puis sa mise en examen et celle de son fils, par le juge Philippe Courroye pour « financement du terrorisme, non-justification de ressources et abus de confiance aggravé ». Depuis cette date, cheikh Dhaou, noyé dans une injustice ruineuse, s'accroche à cette bouée boueuse de Henniche qui ne cesse de l'enfoncer en lui faisant miroiter le salut dans des rencontres privées avec des officiers du Renseignement dont certains veulent l'humilier jusqu'au bout, ou dans des rencontres politiques comme récemment avec Fillon et Juppé.

M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Ainsi, plusieurs personnalités israélites ont aidé activement Henniche. Incontestablement, Sammy Ghozlan lui a garanti le soutien le plus important sur le plan politico-policier. Il y a le soutien sobre ou discret de Gilles-William Goldnadel, le soutien important et international de Jacques Bérès, le soutien événementiel et providentiel de Robert Harroch, propriétaire de la mosquée de Stains que dirige le Chalghoumi égyptien au service de Sissi, propriétaire du palais des congrès de Montreuil qui a été fréquemment mis à la disposition de Henniche pour qu’il puisse séduire la communauté musulmane, pour y racoler ou y recruter de nouveaux clients ou représentants. Et il y a le soutien médiatique et emblématique de Jacques-Elie Chabert, dirigeant-fondateur de La Locale Tv, une chaîne gratuite focalisée sur le 93, qui émet 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur les Web Tv et sur tous les bouquets. Cette chaine de télé a fait de Henniche son interlocuteur exclusif pour s’exprimer au nom de l’islam et des musulmans, pour débattre avec tous les hommes politiques de droite ou de gauche, pour bavarder autour de n’importe quel sujet. Comme si les femmes musulmanes n’ont pas pu enfanter d’autres personnes dignes de représenter les musulmans ou capables de s’exprimer dignement dans le 93. Il suffit de taper Henniche dans la case rechercher sur le site www.lalocale.com pour réaliser la volonté propagandiste pro-sioniste de cette chaine, qu’on peut appeler la 93 Tv, de cacher la forêt musulmane avec le bonsaï Henniche.

Concernant l'autre S, celui des Services, Henniche joue un rôle singulier dans plusieurs sens. Quelques exemples factuels. Avec les Services algériens représentés par Mohamed Louanoughi, c'est lui qui a transmis le bâton et la carotte de ce dernier au responsable du site islametinfo pour faire taire l'auteur de l’enquête « Louanoughi :Du terrorisme en Algérie à la mosquée de Paris : Qui tue qui ? Qui manipule qui ? ». Elias d'Imzalène cherchait par tous les moyens comment régler le blocage bureaucratique et judicaire d’un important héritage familier dans la Kabylie algérienne. En acceptant de rencontrer le terroriste Louanoughi, il a déchiré le pacte d’honneur qui le liait à l’un de non enquêteurs que Louanoughi a essayé d’acheter en lui proposant, directement et par l’intermédiaire du Vice-recteur de la mosquée de Paris Djelloul Seddiki, de le nommer comme cadre grassement salarié par cette mosquée de Paris. Les Services adorent les barbus qui ont des poils financiers à gratter ou des problèmes juridico-administratifs à régler. Et ils savent cuisiner leurs cibles pour en faire des clients : les mariner doucement ou les bouillonner brusquement dans la corruption, les épicer avec leurs infos et les envelopper avec leurs agents pour les mitonner soigneusement comme dans une papillote, cuire leurs cerveaux dans la paranoïa ou préparer leur explosion comme une cocotte-minute savamment entretenue. Le 19 mai 2015, à l’institut Dourous D'Clic de Bobigny, Elias d'Imzalène a agressé un de nos enquêteurs car on lui fait croire que Doulfikar était en train d'enquêter sur lui et qu'elle allait publier des documents le démasquant. Ce qui est complètement faux! Au-delà de la violence verbale et gestuelle digne de racaille en manque d’arguments, ce qui a choqué cet enquêteur, qui considérait paradoxalement son agresseur comme un stratège prometteur et un membre intéressent de l’élite musulmane, c’est qu’Elias s’est identifié à plusieurs reprises à Amirouche, le grand fellaga kabyle, pour promettre qu’il va poursuivre son travail en France : « tu sais ce qu’on fait aux harkis ».

D’abord, il faut savoir accepter que des gens bien puissent se faire manipuler pour devenir, même passagèrement, des vauriens. Il y a des personnes qui ont tellement peur d’être poignardés qu’ils mitraillent presque tout le monde à tour de bras. Puis, il y a quelque chose, que nous allons étudier dans le chapitre 6, qui lie les décérébrés français qui partent rejoindre Daech à l’espionite dont a été victime Amirouche. Enfin, ce qui est le plus choquant ou désespérant, c’est que des imams respectables, comme Mohamed Yassine Aouidat, un des informateurs de Doulfikar, se fasse retourner comme une crêpe parce qu’on l’a chauffé subitement avec l’espionite, puis se comporte grossièrement comme une petite frappe. Mais au-delà des faits qui devaient être relatés, car Doulfikar s’est engagé à ne rien censurer, Aouidat reste un homme même immature, d'Imzalène un espoir même désaxé. Ce dernier paie surtout les frustrations accumulées depuis qu’il fréquentait les milieux soraliens ou les intégristes chrétiens. Pendant cette période, il vivait à Versailles où il gérait une librairie, il se vivait comme l’Alexandre Douguine de la France, comme un intellectuel islamique et bourgeois. Puis, il a déménagé à Chambourcy pour changer de clientèle en lançant Islam et Info qu’il gère exclusivement avec ses deux frères, qui lui servent aussi d’hommes de main. Mais ce site, gagne-pain légitime pour trois familles ou fratries, n’a pas réussi à lancer sa carrière de l’intellectuel islamiste ou du Tarik Ramadan salafiste. Il n’a pas réussi à faire de lui le Spin Doctor islamologue ou le communicant communautaire d’une des personnalités politiques que Henniche lui présente depuis plus de 2 ans. Pire, il s’est laissé infecter et affaiblir par le BHL : Buzz, Hystérie et Légèreté. Aigri puis rabougri, il s’est enfermé dans le sectarisme qui réduit les véritables musulmans à ceux qui hébergent ou défendent le voile intégral, dans le fondamentalisme sans fondement spirituel ni intellectuel. Enfin, ces 2 chapitres autour d’Elias d'Imzalène ont été rédigés in extremis après sa Furie de Narcisse pour qu'on apprenne la conséquence des menaces gratuites, pour qu'on comprenne que l'islam et la bravoure sont incompatibles avec le comportement de racailles qui se prennent pour des talibans.

Retournons à notre véritable objet d’étude : Henniche. Concernant sa relation avec les Services français, il a remplacé Chalghoumi auprès du commandant Bianca-maria. Aussi Avrell Dalton que Chalghoumi, il a avoué ce que cet officier lui a demandé pendant sa participation aux réunions à la mosquée de Torcy pour lancer une nouvelle association musulmane nationale en 2013. Mais sa principale fonction c'est l'intoxication des personnalités politiques par les Services de Renseignement, de les empêcher de voir la vérité ou d'écouter les véritables représentants de la communauté musulmanes. Comme développé dans le chapitre 2, les Services sont parfois une force parallèle qui instrumentalise la politique, autant qu'ils sont parfois instrumentalisés par des politiques contre d'autres politiques. D'ailleurs, quel est le menu et le bilan des dîners organisés pendant plusieurs années par l'UAM ? Selon l'article de Saphir-News « A l'approche des municipales, le dîner de l'UAM93 attire les convoitises », il y avaient pendant ce dîner ramadanesque de 1997 des personnalités prestigieuses : Laurent Fabius, Christiane Taubira, Roger Karoutchi, Eric Raoult et Xavier Lemoine. Et après ? Rencontrer certains musulmans fait augmenter l'islamophobie qui se nourrit du mépris. Que peut présenter l'UAM à part des doléances personnelles, lde a chicaya et du charabia ? Alors, 6 ans plus tard, c'est la Ministre George Pau-Langevin qui est l’invitée d'honneur. Et après ? Que peut-on construire avec les salamalecs de la tartufferie ?

la ministre Pau Langevin, Hassan Farsadou, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93... UAM 93la soupe politicienne, Laurent Fabius, Eric Raoult, Xavier Lemoine, Roger Karoutchi, Taubira,  M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Hassan Farsadou, Jean-Paul Huchon, Président Région Île-de-France M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)

Jacques Bérès, Hassen Farsadou Syrie& Gaza, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Le véritable rôle de Henniche est activé dans des moments clés, dans une dimension ultra-stratégique qui contraste avec sa posture de mendiant médiatique. Par exemple, on va qualifier d'exagéré ou d'extravagant l'affirmation que "Henniche a rendu un grand service au tyran fasciste Assad, qui a ses défenseurs et serviteurs parmi les Services algériens ou français". Et pourtant ! L'UAM 93 collabore depuis longtemps avec Jaques Bérès, médecin-chirurgien cofondateur de Médecins sans frontières et proche des milieux infectés par le BHL. La petite assos de Henniche l'a financé et envoyé dans plusieurs missions dites médicales à Gaza, en Syrie à 3 reprises et à Benghazi juste avant la chute de Kadhadi. Le rôle trouble du couple Bérès-Henniche a sauté aux yeux des observateurs en septembre 2012, lorsqu'ils ont fait le tour des médias, sinon le médecin seul avec parfois le t-shirt de l'UAM, pour diaboliser la résistance contre Assad. Alors, presque tous les médias titrent : « Syrie : Jacques Bérès a soigné des djihadistes français à Alep ». Ou « La Syrie devient un terrain d’entraînement pour djihadistes ». Une tournée médiatique pour répéter que la Syrie est remplie de « djihadistes qui s’identifient à Merah, qui rêvent avec des yeux rouges du califat ». « Ils disent qu’ils sont là pour l’après Bachar pas pour les combats du moment et que leur but c’est l’émirat mondial et la charia » En un coup, la solidarité avec la révolte contre Assad devint suspecte, sinon tabou ! Il faudrait comparer cette campagne médiatique pour diaboliser les résistants arabes et sunnites contre Assad avec la campagne que ce même Bérès a lancée deux ans plus tard pour soutenir la résistance kurde : « En Syrie, "c'est une horreur, un carnage" pour les Kurdes ». Mais, on comprend mieux les enjeux quand on lit l'article publie par le média de BHL, la Règle du jeu, « A Kobané, les Kurdes se battent pour toute l’humanité », publié par Bernard Schalscha, l'autre parrain de la trahison contre l'islam ou contre la Palestine, comme son poulain Waleed Al Husseini dont le métier officiel est Blasphémateur.

Ce même Schalscha, publie dans le même site BHL « En confiance avec les Peshmergas » pour rendre hommage à « Mike », présenté officiellement comme un juif kurde venu d’Israël pour soutenir la résistance kurde, emmené pour rencontrer Hollande le 1er avril 2015, quand « BHL fait inviter les chefs kurdes à l’Élysée » selon le titre du Parisien. Ce n'est pas un poisson d'avril ! Mais, de la Libye à la Syrie, de l’Irak au Mali, quand la majorité des musulmans se comporte comme un continent de sardines baignées dans les larmes houleuses de sa géopolitique tragique ou de sa victimisation pathologique, dans la graisse de ses pétrodollars gaspilleurs ou dans la bave de ses ingénieurs en médisances et intrigues intestines, dans la sueur de son agitation stérile ou dans l'écume de ses rêves nostalgiques, alors BHL et Israël peuvent se comporter en requins. Il peuvent également utiliser le peuple Kurde, la race de Saladin, pour nourrir leurs salades de lutte ou de guerre contre l'islam radical ou contre le terrorisme, pour nourrir la guerre d'une partie des musulmans contre une partie des musulmans, pour prolonger cette partie de jeux géopolitiques : les guerres civiles arabes.

Jacques Bérès, Hassen Farsadou Syrie& Gaza, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Jacques Bérès & BHLJacques Bérès, Hassen Farsadou Syrie& Gaza, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)

Sammy Ghozlan, lobby sionisme, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Un autre moment clé, c'est celui de l’étouffement de la révolte contre l'islamophobie. Après le lynchage et l'assassinat de Saïd Bourarach le 30 mars 2010 par des voyous juifs proches de la milice fasci-sioniste LDJ, Ligue de Défense Juive, Henniche a été activé pour émousser la colère qui devait s'exprimer lors d'une manifestation à Bobigny en y ramenant l'ultra-sioniste Sammy Ghozlan. Puis pour isoler la veuve de la victime, digne et désespérée, des associations qui luttent sincèrement contre l'islamophobie ou pour les droits de l'Homme, il lui a ramenée, chez-elle, Patrick Karam, alors délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, avec plein de promesses sonnantes et trébuchantes dans son couffin. En continuité avec la mission de parasiter le mouvement anti-islamophobe, en conformité avec le miroir de la frustration castratrice ou démobilisatrice, qu'on va étudier dans le chapitre 6, il a lancé une Marche nationale contre l'islamophobe le 14 mars 2015. Il a été rejoint par le CRI qui a fait un bon travail à Lyon et Marseille. Mais à Paris, c'est un échec honteux. Et c'est ce que cherche les marionnettistes de Henniche : ne plus croire dans les valeurs du combat ni dans la mobilisation de la communauté. D'ailleurs, Henniche a appelé à cette marche contre l'islamophobie après avoir participé à une conférence dite pro-palestinienne organisée par le PRG, Parti des Radicaux de Gauche, qui veut imposer une loi contre le voile des nounous. L’inconstance et l’indécence sont deux aiguilles utilisées contre la communauté, nationale ou musulmane, pour percer sa perception et sa conscience, pour vider le réservoir de sa confiance, pour lui faire perdre la raison ou le temps dans le non-sens.

Agitation et émasculation des causes musulmanes, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93) Ce tweet dévoile l'ADN de l'UAM 93 : Usurpation. Agitation. Médiocrité. C'est un des miroirs de la frustration castratrice ou démobilisatrice. Trahir l'islam et collaborer avec les Services et accuser l’État de préparer un génocide pour une affiche. Les RG n'ont rien à fiche des insultes de leurs corbeaux ou pantins. Parmi les dealers ou les pseudo-salafistes, il y a aussi des agents des Services qui utilisent la haine de la France comme couverture ou comme aimant pour attirer des proies dans les filets de la police ou des RG.

Agitation et émasculation des causes musulmanes, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)François Fillon, Meskine Daou, Elias d'Imzalene, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Halal Verif avec Henniche et l'UAM 93 ; l'islam comme vache à lait ou comme business pour brebis galeuses

En attendant les prochains coups tordus, Henniche est maintenu dans son fauteuil derrière le guichet communautariste et la gamelle clientéliste. Surtout qu'il commence à s'en sortir financièrement grâce à une nouvelle boutique appelée Halal Verif. A ne pas confondre avec son rôle dans ce que Le Canard enchaîné a appelé « des bus halal pour Sarko à Villepinte » A confondre avec l'escroquerie nationale du halal organisée en France par plusieurs associations et mosquées. Mais puisque tout le monde dort, Henniche a le droit de qualifier son UAM comme le véritable lobby électoral musulman, qui peut devenir un CRIF musulman ! Il a le droit de continuer sa petite guéguerre contre l'UOIF qui ne veut pas assumer sa véritable dimension. Il a le droit de recevoir une cinquantaine d’étudiants journalistes de l’ESJ-Paris dans l’opération annuelle « Immersion dans une Mosquée ». Et les journalistes ont le droit de penser du mal ou parler mal de l'état des mosquées ou de la communauté tellement elles sont mal représentées. Il a le droit de continuer à recevoir les hommes politiques dans des caves puantes appelées rencontres politiques. Et les politiques ont le droit de continuer à ne pas respecter une communauté qui se laisse représenter par Chalghoumi et Henniche. Ainsi, le 9 octobre 2014, l'ancien Premier Ministre François Fillon n'a trouvé que Chalghoumi et Henniche, selon l'ordre chronologique, pour l’accueillir dans une mosquée après ses déclarations honteuses en Israël sur « le problème de la religion musulmane ».

François Fillon & M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Jean-François Copé & M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Jacques Bérès Syrie & Gaza, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Les médias & M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)

Alain Juppé & M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Malheureusement, l'ancien Premier Ministre Alain Juppé et probable candidat aux prochaines présidentielles a été « emmené » à rencontrer, le 3 février 2015, le monde fumeux de Henniche qui en a profiter pour faire le titre du Courrier de l'Atlas : « Alain Juppé souhaite que les musulmans montent au créneau ». Alain Juppé, qui a tant souffert des Services commandés par l'ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, ne sait pas que Henniche est une coquille vide commanditée par d'autres Services... ou qu'il est toujours au service de Sarkozy. Se laissera-t-il piégé ? Y compris par la FMG, Fédération des Musulmans de Gironde, devenue une secte impérialiste affairiste qui veut truster toutes les mosquées et associations islamiques comme à Bègles ? Y compris par le grand imam de Bordeaux Oubrou ? Pas sur le terrain qu’agite les boutefeux de l’islamophobie comme Valeurs Actuelles « Ces maires qui favorisent l’islam : Alain Juppé aux petits soins pour les Frères musulmans », mais sur le terrain des casseroles et des scandales de corruption qui entachent, et enchainent aux Services, plusieurs responsables musulmans. Les musulmans laisseront-ils encore des usurpateurs ou des escrocs siéger symboliquement et diaboliquement comme leurs représentants auto-proclamés  ? Henniche a le droit de faire le l'UAM 93 un fleuron de l'industrie de l'agitation qui ne fabrique que la vacuité ; une fleure carnivore qui pollinise les guerres intestines et qui ne cultive que les vanités ; un fleuve long comme les intestins, profond comme les intrigues et n'arrosant que la médiocrité. Avons-nous le droit d'observer, sans réagir, nos trahisons et notre déchéance ? Avons-nous le droit de respirer, sans rouspéter, nos infections et notre pestilence ? Avons-nous le droit de piétiner, par l'inaction, notre dignité et d'enterrer notre conscience ?

M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93) au Mur des Lamentations avec la délégation emmenée par Chalghoumi en Israël Bertrand Kern, maire de Pantin, offre la mosquée de Pantin M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)Des étudiants en journalisme dans une mosquée avec M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93) Stéphane Troussel président du conseil général du 93avec Elias d’Imzalène (islametinfo) Hassan Farsadou, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)

L’humanitaire déshumanisant, le gazage trans-islamique de Gaza avec avec M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93) L’humanitaire déshumanisant, le gazage trans-islamique de Gaza avec avec M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93) L’humanitaire déshumanisant, le gazage trans-islamique de Gaza avec avec M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93) Jacques Bérès, Hassen Farsadou Syrie& Gaza, M'hammed Henniche ; le Chalghoumi du 93 (UAM 93)

(...)

 Le mépris, LA HOGRA : c’est la religion de certains politiques envers les musulmans et les citoyens issus de la diversité…
Une partie de la classe politique française rêve toujours de cet islam archéologique, celui des caïds, des bachaghas et des marabouts, et surtout celui des béni-oui-oui écervelés…
La relation entre la République et les leaders musulmans ne doit pas être une relation entre le guichet et les chaouchs. Certains politiques français veulent que les musulmans restent visibles par dérogation et audibles par procuration. Les représentants musulmans ne doivent plus rester des figurants sans voix ou des figurines de plomb… Enrore moins des ânes ou des chiens. Crème et beurs ne sont pas antinomiques. Il y a parmi les Français de confession ou d’origine musulmane, des cadres supérieurs, des hauts fonctionnaires, de grands patrons, de grands professeurs dans les hôpitaux et dans les universités, des créateurs de richesses, des vecteurs de sagesse, des ingénieurs, des médecins, des avocats, des personnes méritantes qui aiment la France et qui respectent l'islam et la République. Pourtant, l'islam fait partie de la Nation française, riche de sa diversité et forte de ses valeurs. L’islam est une religion minoritaire, mais les Français de confession ou de filiation musulmane ne sont pas des citoyens partiels… Ce sont des citoyens à part entière et non pas des citoyens à part.

 

P.S. Attentats de Paris : le pari de l’hypocrisie !
Le terrorisme : ce boomerang du cynisme et du nihilisme !

 

Avec la politique de notre État et l’état des représentants musulmans,
dont les cortèges de la farce renforcent et protègent ses ressorts et ses mécanismes,

Le terrorisme a de belles nuits devant lui…
Mais son sort, comme le nôtre, est entre nos lèvres et nos mains !!!

Après la barbarie qui nous a frappés le vendredi 13 novembre 2015, les représentants de l’affairisme au nom de l’islam, du pétainisme au nom de l’État, l’innommable fumier du nihilisme et l’innommable terreau bouseux du terrorisme… se mettent en scène. Ou en selle. Ou à la selle…

 Henncihe Cazeneuve Beauvau Ministre Intérieur terrorisme clientélisme misérabilisme nihilisme
 Le M’as-tu-vu de l’islam de France.
La Victoire de la médiocrité Vertigineuse et de la servilité Valeureuse.
Le Voltige de la perception pernicieuse de l’islam
... et des affaires sulfureuses au nom de l’islam.
Le Vacarme de la Frime frauduleuse et de la brume baratineuse.

Le Porte-parole du misérabilisme et du nihilisme.
Apparence Vaniteuse au nom de l’islam et Agitation Vicieuse pour obtenir une résonnance médiatique. Appartenance Visqueuse à l’islam et prestation Venimeuse pour obtenir une récompense politique.

 

 Henncihe Cazeneuve Beauvau Ministre Intérieur terrorisme clientélisme misérabilisme nihilisme
  Henncihe Préfecture Beauvau Ministre Intérieur terrorisme clientélisme misérabilisme nihilisme

 Henncihe Karam clientélisme misérabilisme terrorisme nihilisme  Henncihe Karam clientélisme misérabilisme terrorisme nihilisme  Henncihe Parlement Bartolone honneur déshonneur vanité  futilité clientélisme misérabilisme

 Henncihe Bengladesh Unesco clientélisme misérabilisme communautarisme affairisme  Henncihe Bengladesh Unesco clientélisme misérabilisme communautarisme affairisme

 Henncihe lieutenant Anwar RG foot islam de France, islam des Services, ficher des musulmans fichus, terrorisme nihilisme  Henncihe halal rabbin Serfati Noorassur communautarisme affairisme  Henniche NKM Halal clientélisme affairisme communautarisme misérabilisme

 

 

 

 

 

"Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant."

 

"En vérité, Allah ne change l’état d’un peuple (ou d’une communauté), tant que les [individus qui le composent] ne changent pas ce qui est en eux-mêmes."